Regarder le monde

alt

Tous les ans depuis 1955, l'association néerlandaise World Press Photo récompense le cliché de l'année et des dizaines d'autres images dans plusieurs catégories (sport, nature, vie quotidienne, portraits...). Le Grand prix de la photo 2017 remis à Burhan Ozbilici pour sa photo de l’assassin de l’ambassadeur russe en Turquie a créé la polémique : faut-il récompenser une photo choc, privilégier l’aspect spectaculaire d’une image, ou bien récompenser une image plus complexe, qui parle à l’imaginaire, crée une distance tout en interrogeant le regard ? Petite sélection pour tenter d’y voir clair... Palmarès complet

Ce parcours est proposé en partenariat avec le site Vive la culture

 

# L'ŒIL AU FRONT

A observer 70 ans de palmarès du World Press Photo, on s'aperçoit vite que la prime est souvent donnée aux fronts les plus chauds de l'actualité, et notamment aux conflits armés. C'est que la photographie, à peine inventée, a tout de suite servi à rendre compte des combats, dès la guerre de Crimée contre la Russie (1853-1856). Au XXe siècle, le travail de Robert Capa, entre autres, a créé la figure mythique du reporter de guerre.

# VRAI OU PHOTO ?

Considérée, à sa naissance, comme un formidable progrès dans la représentation du réel, la photographie permet en fait, dès les origines, toutes les manipulations. Les premières photos de guerre sont des reconstitutions (les temps de pose interdisant alors l'instantané), les dictateurs font disparaître des personnages tombés en disgrâce, des clichés douteux alimentent canulars et légendes… A garder en tête, à l'heure où la technologie permet des modifications de plus en plus difficiles à déceler.

# OBJECTIF FICTION

Comme Marcello Mastroianni en paparazzo dans La Dolce Vita de Fellini (1960), le métier de photographe est pain bénit pour les auteurs de fiction, en leur fournissant matière à réflexion sur la réalité et l'illusion des images, des mises en abyme spectaculaires, des procédés narratifs innovants, afin de mettre en scène leur propre voyeurisme.

# PHOTOTHÉORIE

Simple technique de captation du réel ou discipline artistique à part entière ? Dès le milieu du XIXe siècle, les intellectuels s'écharpent sur le statut de la photographie. Pour finir, elle n'a pas remplacé la peinture, comme le redoutait Charles Baudelaire. Mais en introduisant la reproductibilité technique dans l'art, elle a bouleversé la pratique et la diffusion des œuvres.

...

x Cacher la playlist

 >x
   

x

--|--
--|--

Aucune piste en cours de lecture